Là où une isolation s’impose

Les façades constituent la majeure partie de la surface d’un bâtiment. C’est donc là que la déperdition de l’énergie de chauffage est la plus forte, là également qu’une isolation a posteriori s’avère particulièrement judicieuse. Une mesure qui permet non seulement de réduire la consommation énergétique, mais aussi de protéger de la chaleur durant l’été, d’atténuer le bruit ambiant et d’augmenter le confort d’habitation. Il vaut également la peine de bien isoler le toit, le plancher des combles ou encore le plafond de la cave. Une bonne isolation permet en effet de réduire la consommation d’énergie et d’améliorer le confort en hiver, grâce à des températures de surface plus élevées. Fini les parois, les plafonds et les planchers désagréablement froids. Flumroc propose une gamme complète de produits isolants appropriés, que ce soit pour la paroi, le toit ou la cave.

Isoler la façade

La déperdition d’énergie de chauffage par les parois extérieures est de 30 pour cent dans une maison non isolée. Une isolation est donc pour le moins rentable. On a le choix ici entre une isolation thermique extérieure crépie et une construction ventilée. Dans le premier cas, les panneaux sont directement collés contre la façade, puis crépis. Dans la deuxième variante, une sous-construction permet de créer un espace entre l’isolation et le revêtement de la façade. Ce procédé permet à l’eau de condensation de s’échapper et l’on est libre de choisir le revêtement qui convient le mieux. Important: l’isolation des parois extérieures doit être impérativement adaptée à un éventuel remplacement des fenêtres.

Isoler le toit

Les toits qui ne sont pas isolés sont à l’origine d’une perte d’énergie de chauffage de près de 20 pour cent. Or cette perte peut être évitée, car les toits, qu’ils soient plats ou inclinés, peuvent être isolés sans problème a posteriori. Pour les toits plats, la couche d’isolation est posée directement sur la surface de la toiture, alors que pour les toits inclinés, le montage se fait entre les chevrons ou en pleine surface sur ces derniers. L’isolation a posteriori d’une toiture inclinée offre en outre la possibilité d’aménager les combles et de disposer ainsi de plus de surface habitable.

Isoler le plancher des combles

Si l’isolation du toit incliné ne fait guère de sens – les combles n’étant peut-être pas assez grands pour être aménagés –, il vaut la peine d’en isoler le plancher. Une mesure qui permet d’économiser environ 11 pour cent d’énergie de chauffage. La pose d’une telle isolation est avantageuse et simple, au point que même le propriétaire de la maison peut s’en charger: les panneaux isolants sont posés directement sur le plancher des combles, ce dernier complété par un nouveau plancher praticable. Les combles peuvent ainsi continuer à être utilisés comme espace de rangement.

Isoler le plafond de la cave

Si la cave n’est ni isolée ni chauffée, le plancher du rez-de-chaussée qui se situe juste en dessus est froid, ce qui ne contribue évidemment pas au confort d’habitation. A quoi s’ajoute également une perte de quelque 11 pour cent d’énergie de chauffage. On peut facilement remédier à ces inconvénients en isolant le plafond de la cave avec des panneaux appropriés, qui sont montés directement sous le plafond existant, un travail qu’un propriétaire peut également réaliser lui-même. Etant donné que les panneaux isolants sont dotés d’un revêtement blanc sur un côté, il n’est pas nécessaire de prévoir un revêtement supplémentaire pour le plafond.